Conseils Rencontre

Triolisme et amour à trois : tout savoir !

Notez cet article

Savez vous vraiment ce qu’est le triolisme et comment il peut donner un second souffle à votre couple ? Vous pensez que triolisme est comme un ménage à trois ? Nous avons aborder le sujet pour briser quelques préjugés et vous conseiller.

Qu’est ce que le triolisme ?

Quand on entend parler de ce mot, on pense immédiatement à ménage à trois. Or ce n’est pas tout à fait exact. Il existe une nuance qui fait toute la différence. Le ménage à trois suppose que les trois protagoniste vivent obligatoirement sous le même toit. Ce qui n’est pas le cas pour le triolisme qui est une démarche différente. Si on vous en parle, c’est que cela peut être une pratique, un fantasme, qui peut répondre à un besoin ou une frustration dans le couple. En effet, la « santé sexuelle » du couple est importante pour son bien-être.

Comme ses racines orthographiques le laissent supposer, le triolisme implique trois personne : un couple et une troisième personne extérieur le plus souvent. Ce qui le différencie du simple ménage à trois où il s’agit simplement de s’envoyer en l’air à trois, cette pratique sexuelle a pour but de redécouvrir la sexualité de son partenaires grâce à une personne tierce. Ce troisième conjoint permet d’éveiller un des membres du couple ou les deux, ouvrant ainsi une nouvelle porte vers d’autres possibilités ou au moins une certaine prise de conscience.

Comment se pratique le triolisme ?

Il n’existe pas une infinité de possibilité :

  • Deux femme et un homme
  • Deux homme et une femme
  • Trois femmes
  • Trois hommes

En revanche, cela multiplie les positions sexuelles possibles. Il est à nouveau essentiel de souligné que le triolisme n’est ni de l’échangisme, ni un gang bang. L’amour à trois a un objectif quasi ludique et pédagogique à savoir un moment de partage sexuel et sensoriel à trois. Ce n’est pas uniquement la satisfaction sexuelle qui est attendu mais surtout une forme de communion et de fusion grâce à une meilleure compréhension de l’autre. L’état d’esprit est donc très différent. Encore une fois, la troisième personne ne partage pas sa vie avec le couple.

Avant de se lancer dans le triolisme :

Une décision qui se prend à deux :

Si cela peut être un fantasme, il ne faut pas se lancer à corps perdu dans cette pratique sexuelle. En effet, il faut d’abord vérifier que cela ne mettre pas en danger votre couple. Jalousie, confiance en soi et autres problèmes peuvent produire l’effet inverse de ce que l’on attendait. Pour pratiquer le triolisme, il faut une confiance absolue en son couple et un amour solide. Il faut déjà pouvoir communiquer en amont et se préparer psychologiquement. La décision doit se prendre d’un commun accord définitif, sans hésitation. En mettant mal à l’aise votre partenaire, vous risquez de remettre en question votre sexualité et le lien qui vous uni. N’acceptez donc pas de dire oui à une séance de triolisme juste pour faire plaisir à votre femme ou votre mari. Il ne s’agit pas uniquement de son plaisir mais aussi du votre. Vous ne devez pas non plus avoir peur de sa réaction suite à votre refus. Ce type de décision appartient au couple, ni à l’un ou l’autre.

Rigoureusement choisir le troisième participant :

Si vous avez décidé de vous lancer dans le triolisme, le choix de la troisième personne est primordial. Deux critères sont nécessaire :

  • Avoir confiance
  • Se sentir à l’aise.

A nouveau, la sélection de la troisième personne doit se faire à deux. Le moindre malaise pourra bloquer l’expérience. Ensuite, selon votre couple, vous pourrez choisir une personne qui ne soit pas proche : vous ne devez pas la voir souvent par la suite pour éviter une gêne, un malaise, une tentation ou encore une certaine jalousie. Vous pourrez peut être un plus vous lâcher et vous décomplexé avec une personne que vous ne fréquenterez peu ou pas après. Certains couples, particulièrement solides, oseront le faire avec une personne qu’ils connaissent particulièrement bien pour jouer sur une affinité et une complicité existante.

Triolisme : comment faire face à l’incertitude ?

Initiation au triolisme :

Il est possible, qu’en discutant de cela, vous vous sentez hésitant. Entre l’envie de tenter l’aventure et la peur de ne pas être à la hauteur ou de ne pas vous sentir à l’aise. Alors comment peut on s’initier au triolisme ? Sachez qu’un simple sex-toy peut dans un premier temps jouer le rôle du troisième partenaire. Cela est surtout utile si en réalité, vous n’avez pas envie de partager votre conjoint avec un autre. Le fait d’utiliser un objet, ne vous complexera pas non plus, surtout si vous êtes un homme. Rien n’est plus intimidant de se retrouver face à un de ses congénères mieux équipés. Enfin, sachez que le sex-toy seul ne suffit pas, il vous faudra un peu d’imagination pour faire immiscé un troisième personnage dans vos scénario et vos préliminaires.

triolisme

Penser au couple mais aussi à la troisième personne :

A la base, tester le triolisme est un bon moyen de sortir de la routine pour mettre un peu de piment dans sa vie de couple. Cependant, la proposition peut être mal interprétée. En effet, la troisième personne peut croire qu’on se sert d’elle pour juste être l’objet sexuel du couple qui sera jeté par la suite. Il faut avoir la plus grande considération pour elle. Car au delà de ses désirs sexuels, c’est une personne qui a un vécu, des expériences, une sensibilité et d’autres choses à partager. De plus, c’est lui qui va réveiller le couple. Il faut donc prendre en compte ses désirs et ses volontés au sein de votre duo. Le risque, en manquant de considération est de créer un conflit qui rendra l’expérience du triolisme amère…

Le triolisme en France :

Les hommes et les femmes sont concernés :

L’année dernière, un chiffre à prendre avec des pincettes issus d’un site de rencontres extra-conjugales révèle que 40% des femmes aimeraient pratiquer le triolisme. En ce qui concerne les hommes, ils sont 43%. Ce fantasme concerne donc une grande partie des hommes et des femmes, en tout cas suffisant pour le prendre en compte.

Un autre chiffre, mais beaucoup plus ancien puisqu’il date de 1995, montre qu’un homme sur deux et une femme sur dix ont déjà eu une relation à trois.

Faire l’amour à trois n’est pas un mode de vie :

Ce fantasme à beau se faire désirer auprès de nombreux Français, il n’en reste pas moins une aventure ponctuelle. Ce que recherche les couples c’est satisfaire une curiosité, vivre une expérience, ressentir un frisson ou vivre une montée d’adrénaline. Il est donc rare que le triolisme devienne une pratique courante chez un couple même s’il existe des exceptions.

Related posts

Récupérer votre ex : deux étapes incontournables

Meetic gratuit, vous avez déjà essayé ?

Infidélité : comment tromper son partenaire ?

« No zob in job » à moins que ?…

Comment fonctionne Badoo ?

Comment éviter de s’attacher ?